Bienvenue sur le site de la régie du SPANC du territoire de la CINOR

Fiche 9 : Tertre d’infiltration non drainé

DÉFINITION

CONDITIONS DE RÉALISATION

  • .Réalisation possible en zone inondable.
  • .Étude particulière nécessaire, notamment en ce qui concerne la stabilité des terres et les risques d’affouillement.
  • .Imperméabilisation des parois entraînant une mise en œuvre délicate voire difficile.
  • .Relevage obligatoire des effluents prétraités si l’habitation n’est pas surlevée.
  • .Autres conditions de réalisation à consulter dans la fiche n° 1 sur les dispositions générales.

IMPLANTATION ET DIMENSIONNEMENT

Le dimensionnement se fait en fonction du nombre de pièces principales pour les maisons d’habitation individuelle et de la capacité d’absorption du sol exprimée par K, coefficient de perméabilité en millimètres par heure.

Surface minimale Dimensionnement jusqu’à 5 pièces principales (PP) Mètres de tranchées à rajouter par PP au-delà de 5
Au sommet du tertre 25 m2 5 m2
A la base du tertre 30 mm/h < K < 500 mm/h 60 m2 20 m2
15 mm/h < K < 30 mm/h 90 m2 30 m2

SCHÉMA DE PRINCIPE

Le fond du tertre doit se situer au minimum à 0,80 m sous le fil d’eau en sortie du regard de répartition.

Le bouclage en extrémité aval est réalisé avec d’autres tuyaux d’épandage raccordés par des regards de bouclage ou des tés.

Dans le cas d’un sol fissuré, les parois verticales de la fouille seront protégées par un film imperméable. Et le fond de fouille pourra être recouvert d’un géotextile

• Schéma d’un drain :
.
.

Les orifices des drains doivent être d’au moins 5 mm (8 mm minimum s’ils sont circulaires).

La pose des tuyaux se fera dans l’axe médian de la tranchée sur la couche de graviers, orifices vers le bas.