Bienvenue sur le site de la régie du SPANC du territoire de la CINOR

Fiche 10 : Puits d’infiltration

DÉFINITION

CONDITIONS DE RÉALISATION

  • .Perméabilité du sous-sol jacent la plus forte possible.
  • .Aucun risque de contamination d’une nappe phréatique.
  • .Obtention d’une autorisation de la commune.

IMPLANTATION ET DIMENSIONNEMENT

Le dimensionnement se fait en fonction du nombre de pièces principales pour les maisons d’habitation individuelle.

La partie inférieure du puits doit présenter une surface totale de contact minimale (fond + parois latérales) de 2 m2 par pièce principale.

PRINCIPE GÉNÉRAL DE RÉALISATION

Le puits est composé de parois étanches en partie haute (buse en béton non perforée) jusqu’à 0,50 m minimum, sous le niveau d’arrivée des eaux traitées et de parois perforées en partie base au niveau du sol sous-jacent perméable (buse perforée).

Il sera rempli jusqu’au tuyau d’amenée des eaux traitées par des matériaux d’apport granulaires (gravier 40/80).